Partagez|
khaoukha
avatar
AdminAdmin
Féminin
Nombre de messages : 569
Age : 27
Localisation : devant mon pc
Date d'inscription : 12/10/2006

Dim 2 Sep 2007 - 14:44
BALZAC
1799 - 1850
Avec quatre-vingt onze romans et plus de deux mille personnages, dont certains devenus des légendes littéraires, comme le Père Goriot, Rastignac ou César Birotteau, Balzac a construit une œuvre, La Comédie Humaine, qui reconstitue un demi-siècle de notre histoire, de la Restauration à la Monarchie de Juillet, " embrassant toute une société dans son fourmillement humain, la multiplicité de ses lieux et de ses milieux, et l'enchevêtrement de ses détails matériels".[Ce qui impressionne chez Balzac, c'est son énergie et sa puissance de travail. Comme l'écrit Jean d'Ormesson, " il n'y a pas dans les lettres françaises, d'image plus familière que celle de Balzac, installé en robe de chambre, une cafetière fumante devant lui, au cœur de la nuit, à sa table de travail. " Il arrivait à Balzac d'y passer jusqu'à dix huit heures d'affilée.

Puis il y a chez lui ce talent d'observation : ses descriptions d'une rue de Paris ou d'une ville de province, de vêtements, de mobiliers, ou d'habitats émanent d'un chroniqueur incroyablement attentif à tous les aspects du réel. Ce don d'observation, parfois il en joue : " j'ai été pourvu d'une grande puissance d'observation , écrit-il à Mme Hanska , parce que j'ai été jeté à travers toutes sortes de professions, involontairement …". En effet ses échecs dans l'imprimerie et ses déboires financiers ont lancé à ses trousses une horde d'huissiers intraitables. De ces expériences douloureuses, il fait bon usage pour camper des situations et des personnages plus vrais que nature. A l'inverse, parfois il se défend d'user de ce talent d'observateur. On connaît sa fameuse réplique : " Comment voulez vous que j'ai le temps d'observer, j'ai à peine celui d'écrire ? " Car Balzac ne se contente pas de décrire la réalité, il y a chez lui l'intuition de l'alchimiste qui cherche au delà des limites de sa propre expérience : " j'enveloppe alors le monde par ma pensée, je le pétris, je le façonne, je le pénètre, je le comprends".
Balzac laissera une œuvre inachevée : La Comédie humaine comprend quarante-six romans à l'état de projet. Epuisé, à bout de forces, l'auteur de Splendeurs et Misères des Courtisanes meurt à cinquante et un ans, après avoir réalisé son rêve : épouser la comtesse Hanska . Selon la légende, lorsqu'il s'éteint, en 1850, son dernier mot fut pour appeler à son secours Bianchon, le médecin qu’il avait créé dans la Comédie humainel'œuvre, gigantesque, se confondait avec la réalité .

_________________
*********************************************

*********************************************
Voir le profil de l'utilisateur http://etudefrancaise.jeun.fr
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» C'est Balzac qu'on assassine
» Classique : Honoré de Balzac
» Une phrase de Balzac
» Quel roman ou quelle nouvelle de Balzac faire lire à des élèves de seconde?
» commentaire composé Balzac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'UNIVERS DES LYCEENS :: L'ILE DES BACHELIERS :: Le père goriot-
Sauter vers: